Et voilà !

Le lien de téléchargement vous a été envoyé sur votre mail.

Bonne lecture,

Yann

 

 

Pour patienter, avec Yann Rousselin, découvrez également ces sujets : à quelle température servir le champagne, qu’est-ce que le tokay d’Alsace, le tanin du vin, comment servir le champagne, la méthode pour fabriquer sa cave à vin, les accords mets-vin , le bouchon de liège, distinguer un bon vin le fut de chêne , la bonne température du vin rouge, le classement des vins de Bordeaux, etc.

Ou suivez-le sur sa chaine Youtube dégustation du vin et cours d’oenologie

26 thoughts on “Et voilà !

  1. Un très grand merci à Vous Yann, je me délecte de vos vidéos tous les jours pour préparer mon wset 3
    Au plaisir de vous rencontrer un jour,
    Laurence Fabre

  2. Yann, votre page FB est fabuleuse. Je vais diffuser votre adresse car elle est très utile …sur des sujets oh combien passionnant et inépuisables pour quiconque considère le vin bien accompagné comme un élément de « l’art de vivre ».
    J’ai visite tous les plus beaux vignobles et terroirs de l’Amérique Latine, de la péninsule Ibérique, de l’Europe centrale et de l’Est ainsi que du Caucase. J’y ai parfois
    fait des vendanges et, pour que la France ne soit pas en reste, j’ai laissé vieillir et partager un nombre respectable de milliers de bouteilles de vins français les plus divers dans mon cellier. Un immense merci et plein succès pour cette initiative que je découvre, ne vivant plus en France mais dans un autre pays viticole « montant » et en progrès permanents sur la qualité, à partir de beaucoup de cépages endémiques et qui fait mon Bonheur.

  3. Yann, votre page FB est fabuleuse. Je vais diffuser votre adresse car elle est très utile …sur des sujets oh combien passionnant et inépuisables pour quiconque considère le vin bien accompagné comme un élément de « l’art de vivre ».
    J’ai visite tous les plus beaux vignobles et terroirs de l’Amérique Latine, de la péninsule Ibérique, de l’Europe centrale et de l’Est ainsi que du Caucase. J’y ai parfois
    fait des vendanges et, pour que la France ne soit pas en reste, j’ai laissé vieillir et partagé un nombre respectable de milliers de bouteilles de vins français les plus divers dans mon cellier. Un immense merci et plein succès pour cette initiative que je découvre, ne vivant plus en France mais dans un autre pays viticole « montant » et en progrès permanents sur la qualité, à partir de beaucoup de cépages endémiques et qui fait mon Bonheur.
    Bon vent.

  4. Je précise que je suis devenu un adepte des vins naturels, sans intrants chimiques, et de la biodynamique après avoir visité beaucoup de chais de viticulteurs conventionnels ou de vins dits biologiques.
    Ce qui, eu égard aux prix, m’a conduit à boire moins mais avec une meilleure qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *